English Home page

Bonjour, Bienvenue sur mon site.

Une idée,
des remarques,
des questions :

 

Je m'appelle Denys LÉPINARD et j'aimerais vous faire partager ma conviction :

Mon projet, que j'expose dans ce site, est de montrer que tout ce qui se passe dans l’univers est le résultat de combinaisons et d’interférences entre systèmes d’ondes de différentes dimensions. Les longueurs d'ondes peuvent être très petites, avec de grandes fréquences, comme celles qui produisent l’électron, ou très grandes, à l’échelle de l’Univers, comme celles qui sont à l’origine de la répartition des masses, aussi bien des êtres vivants que des objets qui peuplent le cosmos, comme nous le verrons.

La démonstration se fera en s'appuyant sur quatre ensembles de preuves, souvent d'observation simple, frappantes et facilement vérifiables, susceptibles de remettre en cause certaines théories scientifiques actuellement admises ;
- jugez en vous-mêmes....

 

Première preuve.

Au premier chapitre, je propose une classification des constituants de la matière, qu'elle soit inerte ou vivante. À l'origine se trouve l'observation que certains êtres sont formés d'un petit nombre de composants différents et d'autres d'un grand nombre de semblables.
Cette classification permet de répartir, par niveau d'organisation et en fonction de leurs masses, tous les êtres qui constituent l'univers sur une seule courbe en cosinus.

Nous verrons comment un phénomène ondulatoire à l'échelle de l'univers peut expliquer cette répartition.



Deuxième preuve.

Puis, dans une relecture de la physique, je montre que la particule élémentaire est un système d'ondes stationnaires. Cette disposition permet d'expliquer bien des questions que la physique se pose, ou ne se pose pas encore.



Troisième preuve.

Après avoir traité des éléments d'ordre nous allons pouvoir présenter l'ontostat. C'est une boucle cybernétique qui régule l'activité des organismes biologiques et économiques. Nous montrerons comment il s'inscrit dans ce système d'ondes universel, mais aussi comment il s'adapte en accompagnant l'évolution de la vie sur Terre.



Quatrième preuve.

Dans un chapitre encore à venir, nous montrerons comment l'évolution de la vie sur la Terre peut se mesurer par une formule en sinus complémentaire du cosinus présenté en première preuve.

Les Points Forts.

Dans cette page, nous reprenons la totalité de la théorie en montrant quels en sont les points importants qui, dans une même perspective, donnent à l'ensemble une grande vigueur.



- Autres textes de Denys Lépinard

- Quelques lectures

J'utilise comme matériaux pour étayer ces preuves des critères tout à fait inhabituels pour cet usage : les masses des êtres vivants et celles des objets qui peuplent le cosmos, la vitesse de l'évolution, le type de régulation; ce n'est pas parce qu'ils ont été rarement utilisés qu'il faut les mépriser. Au contraire, il faut y voir de nouveaux matériaux susceptibles de renouveler notre vision scientifique.

 

Vous êtes le ème visiteur de ce site, merci.

 

3, rue des Bains F-14510 HOULGATE.

- Tel: (33) 02 31 39 21 51 -